L’énigme Didot

Relégué à un rôle subalterne depuis l’arrivée de Lacombe, Etienne Didot, sous contrat avec Rennes jusqu’en 2010, ne comprend pas pourquoi il a été écarté, alors que le vestiaire le considère comme son leader naturel.

Demain soir,Etienne Didotsera, sauf surprise, sur le banc. Depuis l’arrivée de Guy Lacombe, le Costarmoricain a perdu sa place dans le onze et, par la même occasion, son brassard.
 
Le n°22 rennais a du mal à vivre cette situation. Parmi les meilleurs Rennais depuis quatre saisons, Didot ne comprend pas pourquoi son nouveau coach ne compte pas sur lui. Courant janvier, il a rencontré Dréossi et Lacombe pour réclamer une explication. « Comme tout joueur, je ne suis pas heureux de ne pas être sur le terrain... C’est humain ! J’avais besoin de mettre les points sur les i. J’ai besoin de confiance pour évoluer. Cette rencontre était vraiment un besoin pour moi », notait-il courant janvier.

« Il a été vexé »

Depuis, pourtant, sa situation n’a pas évolué. Tout juste a-t-il connu deux titularisations comme... milieu offensif droit. Ses partenaires comprennent mal cette mise à l’écart.
« Etienne est un leader, lance un coéquipier. L’an passé, il était pour beaucoup dans la belle remontée de l’équipe.
Dans le vestiaire, c’est également quelqu’un qui parle, qui chambre beaucoup. Alors quand il décide de faire la g... (sic), ça fait drôle ».
« Il a été vexé de perdre sa place et son brassard, explique un autre joueur. Mais je ne pense pas qu’il y ait de problème Lacombe-Didot.Puisque quand le coach fait des choix, il s’explique ».
Lacombe, lui, n’a évoqué qu’une fois en public le malaise naissant. Après la défaite face à Auxerre, il a expliqué pourquoi le Paimpolais était sorti à la pause. « Il se posait beaucoup de questions, il n’est pas bien dans sa tête actuellement », avait-il indiqué.

« On aura besoin d’Etienne »

Ce soir-là, Didot n’avait pas évolué couloir droit comme lui avait demandé son coach et avait repris l’axe... Hier, sans citer le nom du capitaine de l’ère Dréossi, Lacombe a expliqué son mode de fonctionnement : « Quand un joueur est super bon, je ne vois pourquoi je m’en priverais ! Mais le joueur qui, pour moi, ne donne pas le maximum pour l’équipe, c’est difficile ». Mais, aujourd’hui, à l’heure où l’avenir même du club en L1 est en suspens, Lacombe pourra-t-il se priver longtemps de Didot, adulé par les supporters, aimé du vestiaire et joueur majeur ? « Il est dans une période où il n’est pas très bien, mais il va avoir sa chance, assure un Rennais. Il va revenir. Parce que c’est grand joueur. De toute façon, à un moment ou un autre, on aura besoin d’Etienne. »

David Thomas et le télégramme.

2 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Commentaires (5)

1. audrey 21/03/2008

faut trop qu'il reste c'est trop le pilier de l'équipe il a toujours représenter rennes, faut pas qu'il parte

2. Sand 14/03/2008

Je sens qu'il va faire ses valises. Il serait bien à Bordeaux, club chaleureux et familial. :)

3. Pauliiine 05/03/2008

J'espère trop qu'il va rester.

C'est impensable qu'il parte =(

4. Pauliiine 05/03/2008

J'espère trop qu'il va rester.

C'est impensable qu'il parte =(

5. titi 01/03/2008

si il part le club en prendra un coup mais quand les dirigant auron compris que lacombe fou la merde partout ou il passe

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site