26/04/2007 Etienne Didot : « On doit se concentrer sur notre jeu ! »

Le capitaine "Rouge et Noir" s"exprime sur le derby de samedi prochain et sur la situation des Jaune et Vert. Il regrette la situation dans laquelle se trouve le club rival mais aborde cette rencontre avec détermination.


Etienne, ce match est-il une occasion d’enfoncer encore un peu plus cette équipe de Nantes ?
-
On n’aborde pas du tout ce match de cette manière. On pense d’abord à nous comme on l’a fait toute la saison. Chacun a ses problèmes, on a les nôtres à régler pour aller gagner à la Beaujoire. On ne pense pas à la situation de Nantes.


Pour le match de samedi, allez-vous faire abstraction du fait que Nantes est dos au mur ?
-
Complètement. On doit se concentrer sur notre jeu, c’est la meilleure solution pour engranger des points. C’est une situation compliquée pour eux, nous on a la nôtre à gérer. C’est tout à fait différent.


A côté de Nantes, vous considérez-vous désormais comme un grand club ?
- Non car Nantes a une histoire. Malgré sa situation délicate, Nantes reste un grand club et le restera pour tous les Français. Chaque club traverse des passes difficiles, ils sont en plein dedans. Comme nous il y a quelques saisons.


Que vous inspire la situation de Nantes ?
- Mes premières années en tant que professionnel, je les ai passées à lutter contre la relégation, c’était très difficile. Ce sont des semaines et des mois de vraie galère. J’imagine ce que vivent les Nantais et leur situation ne me réjouis pas.


Partez-vous avec l’étiquette de favori ?
- Si on regarde le classement oui, mais Nantes joue sa dernière carte à domicile pour se maintenir en Ligue 1. Cette équipe sera survoltée pour faire un bon résultat contre nous. Ça va être un gros derby. Vu la pression qu’ils vont avoir, ce sera encore plus difficile pour nous.


Vous restez sur deux matches sans marquer de buts à l’extérieur…
-
C’est vrai qu’il va falloir marquer pour ramener un bon résultat. On s’est tout de même crée de nombreuses occasions au Mans, c’est de bon augure. Face à Toulouse, on a inscrit trois buts, ce qui prouve qu’on peut être efficace offensivement.


Le fait d’avoir gagné 2 buts à 0 l’année dernière vous met-il en confiance ?
-
On devait arrêter cette spirale infernale à la Beaujoire, c’était un élément de motivation supplémentaire pour nous. Mais cette victoire n’est pas suffisante. On veut finir fort cette saison. Et ça passe par un bon résultat à Nantes.


Quel souvenir gardez-vous du but inscrit l'année dernière à la Beaujoire ?
-
C’est un souvenir génial. C’était particulier pour moi car je ne marque pas souvent. Les supporters m’en parlent souvent. Cet évènement les a marqué !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×