je ne suis pas breton pour rien

Après dix mois de galère, Etienne Didot retrouve progressivement l’intégralité de ses moyens. Le Rennais revient sur les moments difficiles qu’il a vécus tout en confiant ses ambitions. 

 

Etienne Didot, quel regard portez-vous sur le nul concédé face à Nancy le week-end dernier ?
On est un petit peu frustrés. Après avoir été menés au score, on a poussé pour revenir mais ça n’a pas été suffisant pour arracher les trois points. C’est dommage. On avait une bonne opportunité de poursuivre notre remontée au classement mais ce n’était pas évident de pratiquer du bon football dans des conditions aussi délicates.

Entre les blessures de Mensah, Faty, Bourillon et Jeunechamp, vous n’êtes pas épargnés en ce moment…
On n’est pas épargnés mais il faut faire avec. Ça va donner l’occasion à d’autres de briller. Je ne suis pas inquiet.

Rennes reste néanmoins sur une pente ascendante avec huit points glanés lors des quatre dernières rencontres…
On est revenus à ce qui fait notre force : un gros bloc défensif avec une envie de se dépenser pour les autres. On pourrait encore faire preuve de davantage d’allant offensif mais ça va venir. On a les joueurs pour bien faire. De plus, on rentre dans une période qui, généralement, nous réussit. On doit réaliser une série pour revenir dans le haut du classement.

Personnellement, vous revenez après une longue absence sur blessure. Où en êtes-vous ?
Je profite à fond de chaque rencontre. J’ai été absent pendant près de dix mois (ndlr : Didot s’était blessé le 4 janvier 2006 et n’était revenu que le 14 octobre). C’est très long. Ça a été dur à gérer. Les mois passent sans que vous puissiez rien n’y faire. Moralement, on passe par tous les états mais j’ai pu compter sur le soutien de ma famille, des supporters et de l’équipe. Pierre Dréossi a également été très cool durant cette période.

Comment avez-vous vécu les résultats mitigés du Stade Rennais ?
Ça n’a pas été évident. J’ai essayé de rester en contact avec le groupe mais ce n’est pas pareil. On éprouve un grand sentiment de frustration. On est présent mais on ne peut aider les autres autant qu’on le souhaiterait. Durant ces moments, on se rend vraiment compte de la chance qu’on a de faire un tel métier.

« Si on tire tous dans le même sens, je suis confiant »

Vous n’endurez pas de contrecoup après une telle période d’inactivité ?
Je m’y attendais mais ce n’est pas encore arrivé. J’espère que ça va continuer comme ça. Je prends beaucoup de plaisir à tous les matchs. J’ai vraiment envie de rattraper le temps perdu mais je ne me mets pas de pression inutile.

Comment voyez-vous cette fin de saison ?
Le championnat est très serré mais on peut espérer terminer à une meilleure place que celle qu’on occupe actuellement. Si on tire tous dans le même sens, je suis confiant.

Olivier Monterrubio vous a quittés durant le Mercato pour rejoindre Lens. Quel regard portez-vous sur ce départ ?
(Rires) Premièrement, on voit qu’il s’est vite adapté à son nouveau club avec deux passes décisives pour son premier match (ndlr : 3-1 face à Sochaux dimanche). C’est une grosse perte mais ce sont les aléas du football. Vous ne pouvez jamais rien prévoir à l’avance. C’est une page du club qui se tourne. Olivier est un très bon ami. Ça va me faire bizarre de ne plus le voir dans le vestiaire mais il ne faut pas oublier qu’un très bon joueur (ndlr : Olivier Thomert) nous a rejoints dans le même temps.

Ce départ va-t-il vous amener à prendre davantage de poids dans la vie du groupe rennais ?
Je ne vais pas changer mes habitudes. Je suis quelqu’un d’assez expressif mais je ne suis pas breton pour rien (rires). Je vais rester comme je suis. Les choses se feront naturellement. Ça va se faire en douceur.

Comment abordez-vous le déplacement à Saint-Etienne ?
Ça va être chaud. C’est un rendez-vous important. On doit faire un résultat pour continuer à être dans le coup. Ces derniers temps, on a fait de belles performances à l’extérieur. Il faudra être dans la même lignée. J’ai hâte d’être à samedi.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×