Etienne Didot, ce juste milieu

 

Quand il sème, les Violets récoltent...

Il est encore un peu trop tôt pour le dire, mais tous les clignotants indiquent que c'est le nouveau baromètre du Tef.

Quand étienne Didot roule, le TFC déroule - en somme.

Arrivé à l'intersaison avec une réputation d'«aboyeur», l'ancien Rennais est une des grosses satisfactions de ce TFC new look au bout de cinq journées. Cinq journées, justement : à l'image de ses camarades de jeu, Didot ne s'enflamme pas. « Ce n'est que le début, avance-t-il. Jusqu'à février-mars, à dire vrai, le classement ne veut pas dire grand-chose (sic). Vous pouvez être à la rue à la trêve et remonter spectaculairement par la suite. Ou l'inverse, il va de soi... » N'empêche, Toulouse engrange. Sans briller, certes. Pas grave : Etienne s'en contente, pour l'heure. Chaque chose en son temps qu'il dit en substance. « On sortait d'une bonne performance à l'extérieur et on se devait de confirmer tout ça, à la maison. Ce n'est jamais facile et nous avons rempli la mission. Là est l'essentiel. Après, les gens ont un peu peur quand ils nous entendent parler de solidité défensive. Je le comprends ; mais toute formation, dans le football moderne, doit commencer par se doter d'une bonne assise derrière. » Et d'enfoncer le clou : « Pour avoir le ballon, il faut bien le récupérer, non ? »

A ce sujet, l'enfant de Paimpol note des « progrès dans le jeu ». « A Nancy, énumère-t-il, on avait été bons sans forcément être récompensés. Au Mans, nous avons été moins productifs mais plus efficaces et percutants en contres. Hier (samedi, ndlr), on a réussi à ressortir les balles. ça devient intéressant. » De là à se voir en haut de l'affiche...

" Chaque match a sa vérité, vous savez "

[...] Les objectifs restent d'accrocher le maintien - et ces fameux 42-43 points - le plus tôt possible. Après, je vous le répète, si au printemps on y est, on avisera. » Sinon, le traumatisme de la saison passée ? « On ne l'effacera pas, pointe encore Didot avant d'ajouter, sourire en coin : comme la saison d'avant et... la troisième place. » Et de terminer par louer le vestiaire : « Tout est neuf cette saison, et il y a un état d'esprit ''top''. Tant qu'on s'appuiera dessus, on pourra faire de belles choses. Notre credo, c'est de croquer dans les matches. » Et comme l'appétit vient en mangeant… 

3 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Commentaires (1)

1. cfarennes 27/09/2008

Super article qui represente bien etienne

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site